In be creative couture sewing

Couture, le lexique qui m'a aidé à débuter


Il y a 2 ans j’avais déjà un peu touché à la couture lors de mes études, grâce à un projet médical pour les nourrissons, et j’avais adoré coudre. Alors, durant mes vacances un peu forcées des ces dernières semaines j’ai décidé de m’y remettre pour de bon et d’apprendre ! Et pour bien comprendre tous les super tutos dont le web regorge, j’ai dû me faire au vocabulaire, alors voici les quelques mots que, pour moi, il faut connaitre pour bien débuter ! 

Quelques mots pour bien comprendre mon tissu : 

« Droit fil »
C’est l’un des sens des fils du tissu, il est très important de le respecter car il permet aux vêtements d’avoir un joli tombé. Le positionnement des patrons est souvent indiqué via ce droit-fil ! 

Comment reconnaitre le droit-fil d’un tissu ? Une petite vidéo de Enjoy Couture qui explique merveilleusement bien !   

« Endroit »
Caractérise l’une des faces de votre tissus, la « face avant » là où les couleurs seront vives, les motifs apparents, ou là où le tissu brille selon le type de tissus que vous utilisez. Bref, la face qui sera visible une fois votre pièce terminée. Certains tissus comme la plupart des 100% cotons sans motifs n’ont pas forcément de face endroit/envers, mais attention quand même au droit fil pour la découpe de vos pièces. Son inverse est bien évidemment l’envers ! 



Quelques mots pour bien comprendre la création de patrons :

« Valeur de couture »
Sur un patron, il s’agit simplement de la marge, la valeur que l’on rajoute elle varie souvent entre 1 et 2 cm selon les pièces. Sa fonction est d’accrocher plus facilement les différents morceaux ensemble et de pouvoir les coudre. C’est aussi la marge qui nous sert à coudre les ourlets. 

« Devant »
Désigne sur un patron les pièces et/ou parties qui vont constituer l’avant de votre cousette, pour la confection d’un tee-shirt par exemple, le devant est le buste. Son inverse est le « dos », soit le dos, oui tout simplement, pour un tee-shirt. 

« Emmanchure »
C’est l’ouverture laissé pour passer le bras ! C’est sur l’emmanchure que l’on vient coudre les manches quand il y en a ! 


Quelques mots pour bien comprendre les étapes de construction : 

« Endroit contre endroit »
Ou « envers contre envers » sont très souvent les « expressions » si je puis dire utilisé pour exprimer le fait qu’on va venir superposer 2 tissus l’un sur l’autre. L’endroit contre endroit permet d’avoir une couture invisible quand on retournera le tissu. 

« Bâtir »
C’est une technique très utilisée pour les tissus difficiles à coudre (fin, glissant, élastiques) où le placement d’épingle n’est pas suffisant. On vient coudre à la main une couture provisoire, très simple et large pour faciliter la couture définitive. Ils sont retirés à la fin.
Il peut aussi vous permettre de remplacer les épingles si vous n’en avez pas ou pas assez ! 

« Surfiler »
Ou « surjeter », ma passion ! (C’est faux)
C’est une étape très importante : le but est de venir coudre en zig zag (si vous n’avez pas de surjeteuse) avec sa machine pour solidifier les bords d’un tissu avant de passer aux coutures d’assemblages, ainsi le tissus n s’effiloche pas pendant la couture, et s’usera moins vite lors des lavages, bref grâce à ça votre pièce tiendra plus longtemps ! 

« Aplatir une couture »
Ou « ouvrir les coutures », c’est tout simplement aplatir les valeurs de coutures, une fois cousue en les séparant de part et d’autre, avec un fer à repasser. 

« Froncer »
C’est la création de petit plis serrés ou de volants sur une largeur de tissus. 

« L’ourlet »
Ou le quasi incontournable de chaque création ! C’est la finition la plus répandu je pense, elle consiste à retourner les bords de votre pièce non assemblées, vers l’intérieur puis de coudre afin d’avoir un bord net ! 

A tous ceux qui débutent ou aimeraient débuter la couture, j’espère que ce petit partage d’expérience vous aura plu et aidé ! A bientôt !

Related Articles

0 commentaires:

Publier un commentaire

Instagram

Popular Posts