In be creative

6 clichés sur les créatifs


Comme j'ai déjà pu le dire, j'ai fait des études dans l'art et le design et je suis depuis mon plus jeune âge attiré par l'art et la création sous toutes ses formes : que ce soit les arts graphiques comme la peinture, le dessin, la gravure, des travaux plus manuels comme la couture, le travail du bois ou encore dans la création de contenu comme ici des articles, des photos et des vidéos, et j'en passe ! Ayant décidé de faire du design mon métier, cela a encore plus élargie le spectre de création. Mais durant toutes ces années où je parlais de mes études que ce soit en bac art appliqué ou en études supérieurs les mêmes clichés, plus ou moins agréable à entendre reviennent, que ce soit dans le cercles familial, amical ou professionnel même ! Alors aujourd'hui je vous propose de découvrir 7 clichés sur la créativité et les personnes créatives ! 


La créativité est innée 

« Ils s’illusionnent, ceux qui pensent que mon art me vient facilement. Je t’assure, mon cher ami, que nul n’a dévoué autant de temps et de réflexion que moi au sujet de la composition. Il n’est de maître reconnu dont je n’aurais étudié plusieurs fois la musique avec entreprise et attention. » - Mozart, extrait du livre de Twyla Tharp, Le réflexe créatif. Que dire de plus ? Être créatif, ça s'apprend, ça se travaille, c'est un entrainement rempli de failles et de ratés. Et tu peux travailler ta créativité depuis 10 ans, la difficulté sera toujours présente, différemment certes, sous d'autre forme, mais être créatif c'est un apprentissage, du temps et beaucoup de réflexion, d'introspection, d'études et analyse du monde qui nous entoure. 

Être créatif c'est facile 

On rejoint le point d'avant, comme je l'ai déjà un peu exprimé, ce n'est pas parce qu'on travaille notre créativité que c'est facile de l'être. Tu as beau avoir travailler pendant 10 ans, 20 ans la stimulation de ta créativité, si ton cerveau pour n'importe qu'elles raisons à décidé qu'aujourd'hui, que cette semaine ou que ce mois-ci tu ne serais pas créatif, tu pourras appliquer toutes les techniques de créations rien à faire, seul les idées les plus évidentes sortiront de ta tête. Notre création est pour la majorité des créatifs, stimulée par notre état d'esprit ! Certains seront stimulés par la peine, la tristesse, d'autre par la joie et l’épanouissement, d'autre par le challenge et chez beaucoup la créativité à différentes manières de s'exprimer selon leur état d'esprit, mais si ce dernier ne coopère pas, c'est peine perdu. Et le plus dur là-dedans ? C'est d'accepter qu'aujourd'hui c'est pas le bon jour et qu'il vaut mieux faire autre chose et ne surtout pas culpabiliser. J'ai décidé de faire de l'art mon métier et mes études depuis que j'ai 15 ans et je culpabilise encore quand je n'y arrive pas.

 

 Le créatif est bordélique

Je ne compte plus le nombre de fois où mon père à dit à ma mère, en toute bienveillance : "Mais c'est normal si sa chambre est en bordel, c'est parce que c'est une artiste". Alors oui, c'est vrai je suis créative ET bordélique ! Mais, si là je regarde tous mes camarades de classes je peux vous dire avec certitudes que notre environnement de vie et de travail est le reflet de notre tête : moi ça fuse en permanence, ça va trop vite, ça ne s'arrête jamais, c'est en sur-sollicitation constante, dans le processus de création je prend peu le temps de ranger autour de moi, parce que j'ai besoin que mes mains aillent aussi vite que ma tête. Mais certains de mes amis sont l'exact opposé : ils y a ceux qui ont besoin de prendre le temps de ranger autour d'eux, pour prendre le temps de ranger dans leur tête et de réfléchir. Et comme pour beaucoup de chose, il y a encore mille schéma, mais tous les créatifs ne sont pas bordéliques.

Le créatif est désorganisé 

Ce point rejoint le précédemment mais ici je parle d'organisation dans le processus de créativité. Même si, chaque projet, chaque création et chaque créatif à son / ses propres process avec lesquels il à plus d'affinité on a quand même souvent des "step" importantes auxquelles se raccrocher pour avancer dans un projet ou une création. Ce que je veux dire par là, c'est que même si le processus de créativité n'est pas comme une formule mathématique qu'on apprend par cœur est qu'on applique en toutes situations, il n'est pas pour autant chaos et désordre ! Là est la difficulté : savoir organiser et adapter notre process en fonction de chaque création ou process, trouver le juste milieu entre processus et "liberté" pour apporter la meilleure réponse, se renouveler et ne pas brider notre créativité. Derrière ce qui peut paraitre un grand bazar il y a une ligne directrice, un fil rouge défini à chaque projet.
Après, c'est comme dans tous domaines, il y a des gens plus ou moins organisés "être créatif" n'est pas une personnalité pré-définie, nous avons chacun la notre.


Le créatif préfère travailler seul 

Comme pour tous, il y en a qui préfèreront travailler seul, mais je suis sûre qu'il y a au moins autant de personnes qui apprécie le travaille en équipe, que ce soit avec d'autre créatif ou avec des personnes venant d'autres milieux. Dans le design, par exemple, on est beaucoup à aimer travailler à plusieurs, parce que c'est stimulant, chacun à sa manière de voir, ça te fais sortir de ta zone de confort, apprendre et t'améliorer. C'est une super expérience qui est enrichissante pour les personnes, le projet et notre pratique de l'art/création. Ici pour moi c'est vraiment 50/50, et variable en fonction de l'art et du type de création.


Le créatif est gratuit, parce qu'il adore son travail et ce qu'il fait 

J'ai vraiment besoin de m'attarder sur ce point ? Oui, on aime ce qu'on fait en tout cas je le souhaite à tous les créatifs. Mais le temps, la réflexion, le matériel qui est derrière chaque création que ce soit une illustration, un montage vidéo, un vêtement ou encore la conception de nouveaux casques beats par exemple, c'est du travail, donc ça mérite rémunération, qu'on y prenne du plaisir ou non, que vous soyez notre ami ou non, on travaille, on est payé. Même si pour vous dessiner c'est cool pourquoi il/elle à besoin d'être payé ? Pour payer le loyer entre autre ? Parce que derrière UN dessin il y des heures et des heures de réflexions (quel style ? comment je représente ? comment faire passer tel ou tel message ? etc...), de réalisations c'est pas une heure par-ci  ou une heure par-là de réalisation, je prend mon exemple mais certaines de mes illustrations me prennent entre 3h et 6h et elles sont pourtant simples, alors imaginez. Mais c'est aussi du matériel, l'ordinateur, la tablette, les promarkers, les feutres, les logiciels, les instruments, les outils, les matériaux, etc, ça coûte de l'argent.
(Et l'idée que faire la pub à la personne en mettant son nom est une suffisante rémunération, sachant que c'est surtout le minimum, que de cité l'artiste.)

Ca m'arrive de faire des illustrations pour mes amis, mais je le fais parce que ça me fait plaisir et parce que je l'ai proposé, et pas parce qu'ils me l'ont demandé. Mais heureusement, j'ai eu la chance de rencontrer que très peu de personnes pensant ça !

Et vous, quelle est l'image que vous avez de la créativité ? et des créatifs ? Peut-être que je ferais une partie 2 !

Related Articles

0 commentaires:

Publier un commentaire

Instagram

Popular Posts