In Good Mood

Les chroniques positives du confinement - Semaine 1


Vous voulez que je vous apprennes quelque chose que vous ne savez pas déjà ? En ce moment même nous sommes tous confinés à cause du coronavirus. Comment ça, vous le saviez déjà ? Non parce qu'au vu des vidéos qui passent sur les réseaux sociaux et les infos ça m'avait pas l'air d'être clair pour tout le monde. Bref, je suis pas là pour passer un savon à tous les égoïstes qui ne respectent pas les consignes... Mais pour tenir un petit journal de bord de ce confinement ! Peut-être aurais-je des choses intéressantes à vous partager ? Qui sait ?

Lundi 16 mars, revenons-en au début, voulez-vous ? Vendredi, avant de partir en week-end on nous a annoncé que les services seraient diviser en 2 équipes, la A et la B. Je me suis donc couchée dimanche soir en me demandant quand cet décision allé prendre effet et qui allait faire parti de mon équipe ? Mais c'est avec plus ou moins de surprise que je me suis réveillée lundi matin avec un message de mon chef "télétravail pour toute l'équipe aujourd'hui", ah ? Bon, je peux me rendorm... Que néni ! C'était sans compter sur mon papa, inquiet pour que sa cadette puisse passer le confinement qui serait annoncer le soir-même, seule à plus de 300km du nid. Après plusieurs échange au téléphone le nez encore dans l'oreiller, je n'attendais plus qu'une chose : savoir comment mon entreprise se positionnait pour la suite des évènements. Et donc savoir si je pouvais rejoindre Strasbourg. Je ne vous caches pas que passer plus de 2 semaines enfermer dans un 20m², à dormir, manger, me divertir et travailler dans une seule et unique pièce, le tout sans avoir un bout de balcon et en étant complètement seule ? Alors qu'un appartement avec plusieurs pièce, un grand jardin, mon chien et mes parents m'attendait pas si loin, ne m'enchantai pas trop !

Une heure s'écoule et le téléphone vibre. Je dois bien vous avouer que de voir la tête de mes collègues au réveil m'a redonné le sourire. Le couperez tombe, les stagiaires peuvent rentrer dans leur famille et être en télétravail.
Bon maintenant il faut finaliser 2, 3 documents, fermer la valise et direction gare de l'est ! Et c'est 3h de train plus tard que mes pieds frôlent enfin le sol strasbourgeois.

Mardi 17 mars, premier jour de télétravail. Ce sont de toutes nouvelles habitudes qui doivent alors se prendre. Fini le café avec les collègues pour se raconter les histoires de la veilles, fini les réunions ponctuées de moment de rire. Non, maintenant c'est solo devant son ordinateur en attendant un signe de vie de mes 5 autres compatriotes. La journée de télétravail se termine avec une sensation étrange d'inachevée. C'est le début et mon caractère hyper-actif avec quelques difficulté à savoir se dire stop n'aide pas, malgré une journée plus que bien rempli.
Histoire de bien déconnecter, avec ma Jujub une très bonne amie de l'école nous avons décider de s'appeler aux alentours de 18h30 / 19h00 pour une petite séance de sport maison. Il est important pour nous deux de garder une routine saine, l'été approche à grand pas ! Enfin, si on a le droit de sortir d'ici là d'ailleurs.
Ce n'est qu'aux alentours de 21h30, après avoir pris le temps de me concocter un bon repas et d'avoir fait un grand tour dans les rues désertes avec ma chienne que je me suis rendue compte que la journée avait été éreintante, à tel point que je me suis endormie en 5 minutes top chrono. Cela faisait des années que je ne m'étais pas coucher aussi tôt.

Mercredi 18 mars, après une première journée de télétravail sans trop de repères j'ai vite compris qu'il fallait prendre de nouvelles habitudes et se créer une nouvelle routine de travail pour ne pas être contre-productif ! Devant promener mon chien matin, midi et soir pour sa santé j'ai décidé de faire de ce moment un véritable "break", qui note à la fois le début de ma journée, la fin de ma pause déjeuner et la fin de ma journée. C'est donc après un réveil quelque peu difficile, une douche, un petit déjeuner bien complet, composé d'oeufs brouillés d'une banane et d'un yaourt, que je partie en escapade dans une ville déserte avec mon chien. On croise les gens, de loin, tout le monde respecte la consigne de distance, on se salue et échange quelques banalités d'un bout à l'autre de la rue. La situation est atypique, mais nécessaire, 45 minutes et 3000 pas plus tard, retour à la maison. Et comment mieux commencer une journée de travail que par un petit call d'équipe avec les têtes mal réveillées de la plupart ? J'affectionne vraiment mon équipe et la distance m'attriste un peu, même si nous sommes clairement dans la meilleure des situations en vu du contexte !
J'ai aussi prit le plis de noter après chaque réunion matinale mes objectifs de la journée, pour à la fin de celle-ci pouvoir (si j'ai bien travailler) tout barrer et être satisfaite de mon travail ! Et franchement, cela à bien marché !
C'est contente de moi et avec une sensation de satisfaction que j'appelais Jujub pour notre 2ème séance de sport en visio ! Je ne sais pas si on est les plus productives dans ces moments là, mais ce qui est sûr, c'est que nos abdos vont se muscler à vu d’œil grâce à nos fou-rire !


Jeudi 19 mars, c'est à 6h du matin que je me réveille très naturellement. La veille encore mes yeux c'était clos aux alentours de 21h30 ! J'ai profité de ce réveil matinal, m'offrant 3h30 devant moi avant de devoir allumer mon pc, pour flâner un peu. Quelle meilleure occasion pour continuer son roman en cours, que quand toute la maison dort encore ? Une fois toute le monde réveillé je pouvais faire couler l'eau de la baignoire sans peur de réveiller quiconque et j'en profita donc pour prendre un bain, qui se révéla une véritable bénédiction pour mes courbatures aux mollets.
Et c'est après un petit déjeuner bien complet et une balade avec ma chienne qu'une nouvelle journée, ponctuée d'appels et de visio avec mon équipe pu débuter.
Et je vous le donne dans le mille, en fin de journée aux alentours de 18h30 / 19h, c'était à nouveau parti pour une visio sportive avec ma Jujub, les fesses étant à l'honneur aujourd'hui !
Je partie me coucher avec la sensation qu'une nouvelle routine commençait à se mettre en place. Je ne sais pas encore si cette dernière me plait, si je la supporterai longtemps, moi qui déteste le quotidien. Mais c'est une routine nécessaire pour mettre des barrières entre "le travail" et "la maison", barrières qui étaient schématisées il y a une semaine encore par des lieux bien distincts.

Vendredi 20 mars, pas de levé aux aurores ce jour-ci ! J'avais pris le temps la veille au soir de préparer un petit jeu autours des "expressions françaises" pour notre réunion d'équipe hebdomadaire ! Ce qui m'a obligé à me coucher plus tard. Mais, nouveau quotidien oblige et je pense que vous l'avez deviné, c'est partie pour une douche, un petit déjeuner complet et... la balade du chien !
Pour être tout à fait honnête, le fait de travailler à la maison et la dynamique malgré tout atténuée qui était entretenu par l'équipe ne m'a pas aider à me concentrer pleinement aujourd'hui. Je me suis donc attelée à terminer toutes mes tâches urgentes en cours afin de partir avec une sensation de "finito pépito" en week-end. Enfin, je ne suis pas sûre que "partir" est le bon terme dans la situation actuelle ! Ahah
Ce n'est pas sans une légère appréhension du week-end et plusieurs questionnements : Qu'est-ce que je vais faire ? Est-ce que je ne vais pas trop m'ennuyer ? Est-ce que je vais savoir gérer la frustration ?, que je suis partie me coucher.


Samedi 21 mars, premier jour sans planning pré-défini, mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire ? Remets-toi les idées en place, durant toutes ces années d'études où tu passais ton week-end à l'école la seule chose dont tu rêvais été d'avoir un jour à ne rien faire ? Et bien, profites-en, que je me suis dit ! J'ai donc commencé ma journée par lire 6 chapitres de mon roman en cours jusque 10h30, avant de passer quelques heures à bloguer : écrire et prévoir les articles à venir. Et vous savez quoi, ça fait du bien de prendre le temps. Sérieusement, hein ! Bref, le reste de la journée fut basé sur le même mood : chiller tranquillou bilou (oui j'ai 40 ans, et alors ?) et faire que des trucs que j'aime mais dont auquel je ne consacre pas assez de temps dans mon quotidien habituel !
J'ai donc passé mon après-midi à dessiner, 3 illustrations en 1 jours ! Je crois que je n'avais jamais fait autant en 1 journée. J'ai encore un peu lu mon roman, j'ai quand même bien envie de savoir la fin.
Puis j'ai même pris mon courage à 2 mains pour ENFIN terminer Riverdale, et vous savez quoi ? La fin n'est pas si décevante que ça !
J'ai pris le temps de regarder les jeux télé avec mes parents, parce que ça leur fait plaisir et que j'aime quand même bien n'oubliez pas les paroles ! ahah.
Le soir est presque vite arrivé, j'ai bien dit presque ahah. J'avais quand même ce petit gêne de ne pas avoir bougé de la journée, mais bon, c'est au-delà de ma volonté, donc bon.
Le soir, j'ai pris le temps de tester une nouvelle recette et de faire des soufflés aux chèvres, recette encore perfectible d'ailleurs. Avant de faire faire un grand tour au chien histoire qu'il se dégourdisse les pattes, et moi aussi par la même occasion. Quel froid d'canard dehors d'ailleurs.
Bon, je l'ai quand même bien senti que je n'avais pas beaucoup bougé de la journée et même si j'avais clairement surmenée mes yeux avec tous les écrans et la concentration pendant plus de 8h sur une tablette cela ne m'a pas empêché de faire une petite insomnie et de trouver le sommeil qu'aux alentours de 3h du matin. Mais bon, au moins je ferais peut-être une grasse matinée dimanche matin ? (spoiler alert : non. Ahah, j'ai besoin de peu d'heures de sommeil, donc je me suis réveillée naturellement à 5h30. Ouais, dimanche je vais faire 1h de plus de sport je crois...)

Le défis de la semaine

Chaque semaine, autant de temps que durera ce confinement, j'ai décidé de me fixer un objectif que j'ai toujours voulu faire mais que j'avais du mal à tenir, au vu de mon quotidien. Cette semaine, c'est faire du sport quotidiennement + 6000 pas par jour
Et je suis donc contente de vous dire que c'est un défi réussi ! Le confinement ayant commencé mardi, nous avons fait notre première séance ce soir là et nous avons travaillé les abdos, mercredi c'était les jambes, jeudi les fesses, vendredi à nouveau les abdos, samedi c'était séance générale, et dimanche repos ! Mon but maintenant est de me fixer un nouveau défi pour la semaine prochaine (j'ai déjà ma petite idée) et de continuer les séances quotidiennes et les 6000 pas quotidien.

Rester en contact 

Pendant le confinement je pense être très active sur mes réseaux sociaux (particulièrement le week-end, vu que la semaine je travaille quand même). Alors n'hésitez pas à me rejoindre, sur :
Instagram, celui pour les illustrations ici, et le perso par .
Twitter, c'est qu'on à les infos en avant-première et qu'on papote.
Curiouscat, juste ici, pour occuper les heures creuses.
Et n'hésitez pas non plus à me rejoindre sur Spotify les gars : elisa_m01 ! J'commence les playlist ;)


Et vous, comment se passe le quotidien en confinement ?

Related Articles

4 commentaires:

  1. C'est sympa de se fixer des petits objectifs ! Comme toi, je me mets doucement au sport, 30min chaque matin. Ce matin, abdos fessiers ! J'ai eu super mal !!

    Line de https://la-parenthese-psy.com/

    RépondreSupprimer
  2. Je t'envoie tout pleins de courage pour le reste du confinement... Entre blog, cuisine & ménage, ici, chez moi, y'a rien de plus à faire. Dommage que je sois en chômage partiel ! Je ne peux pas faire de télé-travail à cause des logiciels que nous utilisons au travail... Bisous ma jolie Elisa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ma belle !
      Plein de courage à toi pour la suite aussi !
      Des bisous !!

      Supprimer

Instagram

Popular Posts