In Recenter

Chronique : Mémoire Fantôme de Franck Thilliez


A une époque, je lisais beaucoup, beaucoup : quasiment un livre par semaine ! Puis, j’ai lu un livre qui m’a traumatisé, à tel point que je n’ai jamais su le finir. Non, il n’était pas gore, ne faisait pas peur mais été terriblement triste et l’hyperémotive que je suis n’a pas supporter. 

Pour la petite anecdote, j’ai essayé de lire un chapitre en attendant l’avion à l’aéroport de Barcelone, j’ai dû faire 3 fois le tour de l’étage pour arrêter de pleurer. L’avantage c’est que je me suis tapée ma meilleure sieste une fois dans l’avion ! 

Bref tout ça pour vous dire que depuis ce jour là je n’ai plus su terminer de livre, comme si le fantôme de ce roman inachevé me hantait ? J’en ai commencé des dizaines et des dizaines, j’ai essayé de changer de genre, rien à faire aucun ne retenaient suffisamment mon attention pour que j’arrive à la fin. S’en était à tel point qu’il m’arrivait du jour au lendemain d’oublier que j’avais une lecture en cours… Je vous arrête, je n’ai pas de problème de mémoire. J’arrivais à lire des livres qui étaient plus de type instructif ou informel, souvent lié à mes cours ou au développement personnel, mais c’était tout. 

Puis, le 11 mars avec un ami nous nous sommes rendus dans le centre de paris pour boire un verre et regarder le retour PSG – Dortmund, soirée bien sympathique arrosée de Virgin Colada ! Les prolongations se termine dans un certain suspens, il ne fallait pas que Dortmund marque de but, il nous fallait cette victoire. Et par chance, c’est tout content et guillerets de cette victoire qu’on prit le chemin retour en bordant la Seine. C’est à ce moment là que mon pied heurta quelque chose d’assez dur, un roman. Qui a dû être oublié là ou volontairement laissé par quelqu’un ayant l’habitude de lire sur les quais ? Je ne sais pas, mais je le ramassai quand même. Et c’est avec une agréable surprise que plusieurs éléments de sa 4ème de couverture m’interpellèrent, il s’agissait de l’histoire d’une certaine « Manon », même prénom qu’une de mes récente amie parisienne avec qui je passe le ¾ de mes journées. Et l’histoire se déroulait entre Lille et Valenciennes, vous savez, cette ville que je viens à peine de quitter ! J’aime bien croire aux signes, je ne sais pas s’ils existent vraiment, mais ils me font du bien et c’est sûrement ça qui m’a fait dire ça sera peut-être lui, le livre que j’arriverai à finir, hein ? » 

Et si j’écris cet article c’est que oui ! Je ne vais pas faire de faux spoiler ou durer le suspens je suis arrivée au bout de ce livre en 4 jours ! Et franchement, j’ai adoré ! Alors, est-ce que ce sont les signes qui ont convaincu mon subconscient qu’il fallait que j’aille au bout ? Ou est-ce parce qu’il vaut vraiment la peine ? Je pense un peu des deux ! Et c’est sûrement aussi ça petite histoire atypique qui fait que j’aime autant l’objet qu’il est au-delà de l’histoire qu’il renferme ! 

Bref, une si longue histoire et on à même pas encore parlé du roman ? Bon, et bien passons donc à ma chronique sur « Mémoire Fantôme » de Franck Thilliez ! 

L’histoire du roman,

« Quatre minutes. C'est le temps d'un souvenir pour Manon. Après, tout s'efface. Puis recommence. Pour quatre minutes.
Dans ces conditions, pas facile pour Lucie Hennebelle, lieutenant à la brigade criminelle de Lille, de trouver par qui la jeune femme vient d'être agressée. Et de comprendre la signification des mots gravés au creux de sa paume : "Pr de retour."
S'agit-il du Professeur, ce tueur en série qui a sévi quatre ans plus tôt dans la France entière, semblant obéir à quelque sordide logique mathématique ?
Lucie le pressent, la clé de cette affaire jamais résolue réside dans la mémoire fragmentée de Manon. Une mémoire à laquelle plus personne n'a accès, pas même l'intéressée… »

Voilà donc le résumé de la quatrième de couverture, comme expliqué on va suivre tout au long du roman l’histoire de Lucie essayant de remonter, découvrir et comprendre l’histoire, la vie et le passé de cette fameuse Manon. 

  

Mon avis,

J’ai tout simplement dévoré ce livre à une vitesse folle. Comme vu dans le résumé ce livre regroupe 2 « thèmes » que j’affectionne particulièrement et qui m’intéressent beaucoup : le fonctionnement du cerveau humain et ici plus particulièrement la mémoire mais aussi les comportements et la criminologie et tout ce qui tourne autour des affaires de crimes ! Donc c’était pépite pour moi.
Et le livre est vraiment bien construit on navigue sans jamais se perdre entre l’histoire de Manon, les meurtres du Professeur et l’histoire de Lucie. Un vrai micmac psychologie entre les secrets de la mémoire, les mécanismes de l’esprit et les absurdités des tueurs en séries le tout reposant sur un fond d’énigmes mathématiques et de logique. Bref, un vrai moulin pour mon cerveau qui ne cessait jamais de turbiner, même une fois le livre fermé.
Ce qui m’a aussi beaucoup plus dans ce livre c’est cette impression de comprendre, de trouver la réponse de toucher au but soi-même et de vouloir savoir si c’est bien ça, si on a bien compris pour au final tomber des nus et être quand même surpris au moment du dénouement !
Je ne vais pas vous en dire plus, je serais capable de vous révéler sans le vouloir le fin mot de l’histoire. Et même si à certain moment ce livre m’a demandé d’avoir le cœur bien accroché, j’ai très clairement A-DO-RE le lire, si bien que je me levais plus tôt le matin pour avoir le temps de lire quelques chapitres, je cuisinais avec et je m’endormais le nez dedans ! 

Avez-vous déjà lu ce roman ? Quel est votre roman du moment ? 

Related Articles

0 commentaires:

Publier un commentaire

Instagram

Popular Posts