In Fresh Air

Valenciennes, le guide de vie étudiante !



Après 3 ans de vie à Valenciennes dans le nord de la France, et surtout après l'avoir quitté depuis quelques semaines je me suis rendue compte que j'avais quelques petites habitudes plus ou moins chouette pour me faciliter la vie. Et tout cela a mis plusieurs semaines voire mois à se mettre en place, alors pour vous faire gagner du temps, je vous partage tous mes bons plans et endroits cool de ma vie étudiante dans le centre de "VA", comme on dit ici. 
Alors, pour vous placer le contexte j'habitais près de la gare et me rendait quasiment tous les jours à la Serre Numérique ou Rubika. Et ma vie s'est clairement rythmé entre ces 2 lieux principaux. De plus, je n'avais pas de voiture pour m véhiculer et des temps libres très restreints. Bref, une bonne recette pour vous proposer QUE des bons plans ! 
Etape 1, se loger.
Alors, ça c’est assez propre à chacun… Mais, j’aimerais quand même accorder 2/3 lignes à cela, car j’ai pu tester 2 agences pour mes 2 appartements et l’expérience était clairement opposée. Alors, si jamais vous souhaitez passer par une agence pour trouver votre logement là-bas je vous conseille à 1000% l’agence « Soyez » qui est plus que calée sur le marché valenciennois et qui est vraiment compétente. Pour mon premier appartement cela nous a enlevé une dose de stress incroyable. La communication et les échanges avec les agents est vraiment faciles, cordiale, efficace et adaptée à notre demande. 

A contrario, je déconseille Nexity avec qui nous avons pas mal galéré pour notre colocation. Nous étions au point où c’est moi qui ai géré quasiment l’entièreté de l’emménagement, des états des lieux et des visites avec les anciens locataires et le proprio… alors qu’on paye des frais ! Enfin bref, je déconseille, tout devient compliqué avec eux. 
Etape 2, se meubler
Quand je suis arrivée ici, il a fallu se meubler assez rapidement et malheureusement nous ne pouvions pas ramener de meubles d’alsace jusqu’ici. Tout simplement, parce que je n’en avais pas. Alors pour les gros meubles nous avons choisi la solution de facilité : Ikéa. Et sachez, que près de valenciennes il y a 2 Ikea, un dans le Pas-de-Calais il me semble et un à Mons en Belgique. Et si jamais, je vous conseille mille fois celui de Mons pour 2 raisons : il est à la même distance que celui de Hénin-Beaumont et en plus, il est moins cher ! Je crois que c’est une histoire de TVA qui ne s’applique pas là-bas, ou différemment. Bref, dans tous les cas au lieu de payer mon bureau à 120euros je l’ai eu à 80 et ça… quand on est étudiant c’est plutôt pratique. 

Avec du recul, j’aurais peut-être pris plus de temps pour me meubler et aurais acheté plus de meubles sur les sites de seconde main ! Mais bon. 
Etape 3, se nourrir
Je pense que j’ai clairement plus que saigné tous les supermarchés du centre-ville et il y en a 2 que je retiendrais. Même si le Leclerc n’est pas mal, de là où j’étais, j’avais besoin d’une voiture alors malheureusement il ne peut pas rentrer dedans. Mais le Supéco, juste à côté du phénix fait plus que bien l’affaire ! Ce n’est pas un supermarché basique, ici on trouve que du discount ou presque… Il y a beaucoup moins de choix qu’en supermarché « normaux », c’est-à-dire qu’au lieu d’avoir 18 paquets de spaghetti différents et bien il y en aura 2, mais en types d’articles, ça, il y a toujours de la diversité. Et en plus de ça, c’est moins cher. Le seul bémol pour tout ce qui est achat de viande et poisson sous emballage c’est toujours en grande quantité, il est impossible de trouver juste 2 cuisses de poulets… 

Le deuxième que je retiendrais car il m’a bien sauvé la vie, c’est le carrefour city de la rue de Lille. Clairement je n’irais pas faire mes courses mensuelles là-bas. Mais pour dépanner une envie folle de crêpes le dimanche matin, ou pour chercher sa petite bière ou son soft avant d’aller en soirée il est plus que pratique. Et pour cause, il est ouvert jusque 22h tous les jours de la semaine et le samedi. Pour le dimanche, il est ouvert le matin jusque 13h et réouvre de 16h à 20h ! Et oui, je vous laisse imaginé, il en a sauvé des soirées et des repas. En plus, j’habitais juste au-dessus, alors, aucune excuse… 
Etape 4, laver son linge
Que ce soit dans mon premier comme dans mon second appartement je n’avais pas de machine à laver, du coup je devais me rendre au fameux lavomatique. Alors là aussi j’en ai testé plusieurs et je déconseille fortement celui qui se situe à côté du centre commerciale place d’arme, je n’arrive même pas à trouver son nom sur internet, c’est pour vous dire… Bref, d’abord elle est très sale, en plus elle est souvent mal fréquentée (il m’ait arrivé des rencontres plutôt « originales » là-bas, surtout après 18h), on ne peut pas mettre sa propre lessive et on peut pas attendre assis. Bref, rien de fou quoi. 

Alors que, quelques mettre plus loin, rue du Quesnoy il y a la Laverie du Quesnoy (oui original) qui elle est surveillée, mieux fréquentée et surtout plus propre ! Elle est très régulièrement lavée durant la journée. De plus, on peut mettre sa propre lessive, son adoucissant, et tout le patatra qui va avec ! Il y a plus de machine et surtout pour attendre c’est beaucoup plus agréable. Mille fois mieux, je n’exagère même pas ! 


Etape 5, aller boire un verre
Une des meilleures choses de la vie étudiante c’est bien les sorties le jeudi, vendredi et samedi soir, on est d’accord ? Et même si VA ce n’est pas Lille, il y a des choses à faire !
D’abord, le camel ! Petit bistrot très sympa, surtout en été. Pas très loin il y a le saint-nicolas, un de mes coups de cœur ! Pas très loin du camel, il est situé sur une chouette petite place embellie par 3 cerisiers qui fleurissent en été, avec d’autre bar et resto c’est souvent un endroit où il y a du monde et de la vie. 

Après, pour de purs soirée pintes de bière, fléchette et musique on à le non moins célèbre Bierspot (aussi appelez bierstrot, délirium café, ou encore le beef and beer, bref il a changé plus de fois de nom qu’il n’y a de bar à VA), pour vous aider il est situé rue de la poste !
Bref, petit bar avec pinte en pression à 5,50, avec plus de 20 sortes il me semble, et planche de saucisson à 5euros ! En plus, il y aura toujours de la place 😉
 
Etape 6, aller au cinéma
Malheureusement, le cinéma c’est quelque chose dont j’ai pu profiter que mes 2 derniers mois sur Valenciennes. Mais, j’ai découvert, en cherchant une séance pour je ne sais plus quel film que le Pathé de VA était plus qu’excessivement cher… Alors, que finalement, pas si loin (bon il faut une voiture, mais pour celui de VA aussi) à St-Amand il y a le « Cin’amand » où le forfait étudiant / - de 25 ans est à 5 euros ! Au lieu de 12 il me semble, au pathé. 

 
Etape 7, se faire une bonne bouffe
Nous, personnellement on a beaucoup commandé pour se faire livrer à l’école. Et on en a testé des choses et si je devais retenir les meilleures adresses, ça serait : l’Alessendro, pour des vraies pizzas à la pâte fine. Le Phat Thaï, pour un bon thaïlandais ! Et le val sushi, l’un des meilleurs japonais qui livre de Valenciennes !

Sinon pour les petits resto sympathique et abordable on a 2/3 estaminets sympa comme « Le bistrot d’en face » avec un patron / humoriste sympa et une cuisine de qualité, le « valencygne » un peu petit mais très bon, « chez mon vieux » pour tester les meilleurs spécialités ch’ti ! Et le « daïdokoro » pour gouter aux spécialités japonaises dans un cadre très agréable. 

Etape 8, faire du sport
On ne le dira jamais assez, mais le sport aide vraiment à se vider la tête ! Ma première année à Valenciennes j’allais 1 à 2 fois par semaine à la salle, je pense que vous connaissez Basic Fit ? Qui maintenant est partout ! C’est 20euros/mois, et il y a pleins de machines, de cours et des horaires très larges ! J’aimais bien, les douches et vestiaires étaient propre. Mais, cela est vite devenu incompatible avec mon rythme de vie. Surtout, qu’elle est un chouille excentrée du centre et de l’école donc j’avais bien 30 minutes à pied avant et après… 

Sinon, vous l’aurez compris, je suis une addict de natation sauf que… à valenciennes la piscine à brûler. Non ce n’est pas une blague… Alors, si vous disposez d’une voiture, ou que vous arrivez comme moi à motiver vos copines ayant une voiture à vous accompagner il y a 2 piscines : celle de Saint-Saulve, avec un entrée tarif réduit à 2euros, un bassin de 25m et même un petit bassin avec des remous et un toboggan, parce qu’après l’effort le réconfort ? on est d’accord. D’ailleurs pour un meilleur réconfort, mais un prix de 4,50euros, il y a celle de Saint-Amand, avec un grand bassin, beaucoup de lignes mais surtout un bassin de détente bien équipé ! 

Bon, la bonne nouvelle c’est qu’une piscine est censée ouvrir prochainement à Valenciennes, enfin, s’ils ne la font pas déborder à nouveau… 



Etape 9, faire les magasins
Si vous êtes des accros du shopping comme j’ai pu l’être à mon arrivée ici il y a une rue, la rue de Famars (et pas fin mars) où vous devez vous rendre ! Il y a pleins de boutiques sympa, en passant par mango, naf naf et des boutiques indépendantes ! Mais surtout, rendez vous chez Scuza, petite boutique qui a autant de charme que sa propriétaire et qui a surtout la meilleure sélection de tout valenciennes, à des prix abordables !

Je crois bien que je vous ai filé tous mes bons plans, maintenant à vous d’en faire bon usage ! Des valenciennois dans l’assemblée ? C’est quoi votre bon plan à vous ?







Related Articles

2 commentaires:

Instagram

Popular Posts