lundi 23 septembre 2019

Le jeûne intermittent, mon expérience !


Je vous en parlais dans mon Bilan de l'été 2019, mes vacances avaient été le début d'une grande remise en question sur mon alimentation. Et aujourd'hui on en parle plus en détails avec mon premier retour sur l'expérience du jeûne intermittent.

Moi et l'alimentation ?

Je pense que pour que nous soyons au clair, quelques petites explications s’imposent. Moi et la nourriture ça donne quoi ? Si nous parlons des repas en général souvent je n'ai pas envie de manger. Même si je ressens une sensation de faim, je n’ai « pas envie ». Et aujourd’hui je ne saurais pas l’expliquer. Alors souvent je saute le petit-déjeuner.
Le déjeuner est le repas que je saute le moins, car je suis quasiment tous les jours avec des gens à ce moment-là, et mon cerveau l’interprète sûrement plus comme un moment de partage et de socialisation qu’un moment où je dois me nourrir.

Le repas du soir, c’est selon l’humeur dirons-nous ! Si j’ai le temps je vais manger, mais des fois cela va plus ressembler à un petit-déjeuner.

Et rajouté à ce schéma hasardeux, un appétit de moineau ; je ne fini quasiment jamais mon assiette, et pourtant ce sont déjà des petites quantités.
Et là, vous vous dîtes « mais elle doit mourir de faim la gamine ? », que nenni ! Le second point est que je vais manger à chaque émotion, oui je suis construite comme ça : si je suis contente je vais manger, si je suis triste je vais manger, si je m’ennuie je vais manger, si je suis stressée… t’as compris l’schéma. Et bien-sûr ! Je ne mange pas que des pommes et des bananes mais des kinder, des biscuits, des beignets…
Et la seconde chose que tu dois te dire c’est « Ah donc tu cherches à perdre du poids ? » oui, parce qu’avec une telle hygiène de vie la prise de poids peut être fulgurante. Par chance *touche du bois* même si j’ai pris 2/3kg depuis mon arrivée dans le nord (dû à d’autres soucis que mon alimentation) je n’ai pas trop pris de poids, du moins, pas suffisamment pour me sentir mal dans ma peau.
Donc mon but ici est vraiment de retrouver un rythme alimentaire sain : retrouver l’envie et le plaisir de manger à chaque repas, ne plus sauter les repas importants, et surtout ne plus manger par « émotion » et apprendre à faire la différence entre « j’ai faim » et « je dois combler quelque chose ».
J'aimerais aussi me sentir mieux dans mon corps, pas mon enveloppe corporel mais dans mon organisme : je ne veux plus me sentir affamée, ou ballonnée !

Petite précision, je cherche quand même à perdre les kilos que j’ai pris cette dernière année c’est vrai. Mais ce n’est pas du tout le but premier du nouveau rythme que j’ai décide de mettre en place, après s’il m’aide tant mieux, mais s’il ne m’aide pas, ce ne sera pas une déception.
Bon, une intro de 4 paragraphes pour expliquer qu’à partir d’aujourd’hui mercredi 21 août 2019, 21h10, je commence un jeûne intermittent !


Le jeune intermittent 

Je ne vais pas te refaire le coup du « et là tu te demandes ce qu’est le jeûne intermittent ? », non, je vais y répondre directement !
Le jeune intermittent, aussi appelé fasting, est un rythme alimentaire qui consiste à alterner entre une période de jeune d'une certaine durée et une période d'alimentation. Le jeune intermittent permet de bénéficier des même bénéfices qu'un jeûne dit "strict" ! Mais en pouvant manger, ahah.
Le jeune intermittent permet entre autre de diminuer le stockage des graisses et du sucre dans le corps, de stimuler le de stockage des graisses, de mieux contrôler ses sensations alimentaires, de stimuler l'hormone de croissance, d'améliorer la performance physique et intellectuel, de favoriser la régénération cellulaire, etc, etc...

Il existe plusieurs type de jeunes intermittents et je vous invite à visionner cette courte mais très explicative vidéo sur le sujet !
Personnellement, j'applique le jeune de 16:8. C'est-à-dire que je jeune pendant 16h et que je mange pendant 8h (pas en continue bien sûr).
Chacun choisi un petit peu comment il place sa période de jeune, moi, j'ai décidé de profiter de la période de sommeil pour jeuner, alors j'arrête de manger à 21h et je peux reprendre à 13h !

Bilan de la première semaine :

Je me souviens que la première matinée était assez compliquée ! Je n'avais qu'une seule hâte, c'était de manger ! Mais au fur et à mesure des jours cela c'est un peu estompé. Même si la faim au réveil reste présente et ce fait encore plus ressentir vers 11h/11h30.
Il m'arrive encore de me réveiller la nuit car je ressens l'envie de grignoter, mais je n'ai encore jamais craqué.
J'ai réussi à tenir le jeune tous les jours, sauf le jeudi. Passant mon permis à 9h30, avec le stress et la fatigue je ne voulais pas prendre le risque de m'évanouir ou de ne pas réussir à me concentrer.
Première semaine mitigée !

Bilan de la seconde semaine :

Je ne me réveille plus du tout la nuit ! Et même si c'est encore un peu difficile vers 11h30, je ne me réveille plus avec une grosse sensation de faim.
En plus de ça, je me rend compte que tout naturellement je mange beaucoup mieux durant ma période de non-jeune. Je pense que le fait de mieux manger, plus manger et prendre plus de plaisir à manger à table m'aide à ne plus avoir faim à tout va dans l'après-midi !
Le soir aussi, je n'ai plus de sensation de faim vers 22h, c'est totalement fini ! Je n'ai aucune difficulté à ne plus manger après mon dernier repas.


Bilan de la troisième semaine :


Semaine de reprise de cours ! Je n'ai plus de difficultés à ne pas manger le matin et je ne ressens aucunes sensations de faim avec 13h.
La seule difficulté est de se rappeler qu'à partir de 21h je ne peux plus boire (alcool, soda, sucre etc) ni manger, et avec les multiples soirées qu'on enchaine, j'avoue que certains soirs je me suis plus arrêtée à 23h qu'à 21h ! Mais je vais essayer de tenir le rythme la semaine qui arrive !

Bilan de la quatrième semaine :


Deuxième semaine de cours, et rien de nouveau à signaler ! Je mange normalement à 12h30/45 tous les jours et je remange normalement à 20h45/21h. Ces horaires sont ceux qui conviennent le mieux à mes horaires de cours, où je finis régulièrement à 19h. De temps en temps je me permet un délais supplémentaire jusque 22h, quand on va boire un verre. Mais après, nada, j'arrête tout. 

Bilan global


Est-ce que je vais continuer ?
Je vais faire un break d'une semaine car je suis colmplètement malade et je reprendrais lundi qui arrive pour un nouveau mois.
Je ne mange plus la nuit, je n'ai plus de gros creux à 10h et j'arrive même à sauter le gouter (des fois) sans m'en rendre compte.
Je pense que je suis sur la bonne voie pour retrouver un schéma d'alimentation quasiment "normal", pour moi.

Mes astuces contre la sensation/impression de faim :

- S’occuper l’esprit et le corps !
- Boire plusieurs grands verres d’eau, ou prendre un thé ou café nature !
Les choses importantes à retenir :
- Ce n’est pas un régime ! Le but n’est pas de « sauté » un repas, mais de décaler les calories qu’on ingérait à ce moment-là, à un autre. Donc, (si on a une alimentation globalement saine) on garde la même quantité !
- Le but n’est pas de s’affamer. Si, pendant le moment de jeûne vous avez faim et que toutes les astuces précédentes n’ont pas marchés, que vous n’arriverez pas à tenir jusqu’au repas. Manger !
On n’est pas là pour tomber dans les pommes ou se faire mal.
Et on reste à l’affût des signes expliqués plus haut !

Et toi, as-tu déjà testé le jeûne intermittent ? Qu'en penses-tu ?  

3 commentaires:

  1. C'est pas mal comme système pour se re-caler niveau nourriture, mais je ne sais pas comment tu fais pour tenir toute une matinée au travail sans prendre de petit déj' !
    Bises :)

    RépondreSupprimer
  2. Coucou !
    Je ne déjeune pas le matin en semaine car je me lève tôt et je n’y arrive pas. Par contre je prends un thé et une petite gaufre sur les coups de 9h. Je déjeune normalement le week-end. Le midi je mange, généralement des plats préparés que je ramène au travail et de temps en temps je vais au restau avec les collégues.
    Le soir je mange très peu, cela dépend de ma faim. Avant je mangeais tout le temps mais j’ai retrouvé un rythme depuis que j’ai changé de travail. J’ai même réussi à perdre du poids ( 7 kilos tout de même !!).
    Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Hello ! Je te félicite pour ce sacré challenge ! Bon courage pour la suite de ce jeûne 😊

    RépondreSupprimer