dimanche 4 août 2019

ZOOM sur les années 50, la mode.

 

Le contexte historique 


On est donc en 1950, voilà 4/5 ans que la seconde guerre mondiale est terminée et banco, la France à gagner. Même si cette décennie à le goût de « joie » et « liberté » il n’en est pas moins une période compliquée où l’on cherche à reconstruire le pays en terme financier. On cherche à retrouver une certaine stabilité dans le pays comme dans chaque foyer. Et tout ce travail portera ses fruits à la fin des années 50 où le pays s’approche de la prospérité. 

La fin de la guerre influencera bien évidemment la mode de cette époque où les femmes seront à la recherche de féminité, de chic et d’élégance. Paris devient même la capitale de la mode ! 

Le retour des maisons de coutures


Pendant la guerre les maisons de coutures, à cause de la pénurie de tissus, ont cessé toutes activités. Pour elles aussi les années 50 sont un renouveau ! Au point où cette décennie va devenir l’âge d’or des maisons de coutures.
D’abord, Christian DIOR à marqué l’époque avec son « New Look ». En 1947, Christian DIOR âgé alors de la quarantaine présente sa première collection à la presse, c’est à ce moment là que le New Look deviendra connu. Une taille marquée, des hanches mises en valeurs, un corps galbé. Le new look à tout pour plaire, et DIOR ouvre alors une nouvelle page de l’histoire de la mode. La pièce la plus connue et emblématique de cette collection et de ce « style » sera le tailleur « bar », je vous laisse découvrir en image : 



Malheureusement le succès sera de courte durée, car DIOR décèdera en 1957. Il laissera place alors au non moins connu, Yves SAINT-LAURENT. Ce nouveau couturier s’imposera avec ses robes trapèze et robes empires qui marqueront surtout la mode des années 60. 



CHANEL, elle aussi marquera la décennie avec son iconique tailleur. Traditionnellement fabriqué en tweed, il est composé d’une veste à double boutonnage et d’une jupe crayon à hauteur de genoux. Encore aujourd’hui on le voit, modernisé dans les tendances du prêt-à-porter ! Et c’est justement ce que souhaitait Gabrielle CHANEL à travers son tailleur, pièce phare d’une collection de plus de 130 créations, un vêtement « indémodable ». Selon la couturière il peut aussi bien se porter la journée que le soir, rien qu’en changeant les accessoires. 

A travers cette pièce CHANEL souhaite créer une tenue qui serait « toujours impeccable » avec un confort directement inspiré des pièces masculines. Karl LAGERFELD dira même : « La veste Chanel est ainsi une veste d'homme qui est devenue un vêtement typiquement féminin, qui a traversé cette frontière et qui est définitivement devenu le symbole d'une certaine élégance féminine nonchalante, indémodable et hors du temps, c'est-à-dire de tous les temps. »


D’autres maisons de coutures profiteront de cet âge d’or pour se lancer à l’instar de Balenciaga ou de Carryen !  Pierre CARDIN, deviendra la première maison à sortir son parfum. 

Le prêt-à-porter propulsé par les idoles du cinéma

Avec le renouveau des maisons de coutures arrivent aussi des nouveauté technique comme le polyester, le polyamide ou encore l’acrylique ce qui propulsera le prêt-à-porter ! Cette nouvelle manière de consommer influencera aussi la mode des années 50 et surtout celle qu’on appelle à l’époque « la ménagère ».
Les couleurs pastel sont en vogues à cette époque, comme les motifs qui étaient plus fréquemment utilisés. Les vêtements s’ornent alors de fleurs, de carreaux, de rayures ou de poids ! Mais l’on voit arriver aussi des thèmes plus fantaisistes comme les thèmes scientifiques, nautique ou encore tropicaux. Cela en dit long sur les vêtements des années 50 qui étaient rarement simples ! Tout était bon pour apporter un peu d’originalité, que ce soit par les cols, les colliers détachables, les passepoils, les poignets de couleurs ou les boutons ! 

Les vêtements d’été eux aussi ont eu une seconde jeunesse un peu plus « dénudée » comme les épaules des dames grâce aux bustiers sans manches. 

Mais d’autre vêtements phares ont marqués l’époque grâce au cinéma et à la télévision qui prient une grande place dans le quotidien des années 50 !

Marylin MONROE et Lauren BACALL imposèrent le style glamour avec la robe coroll, les gants fins et la jupe crayon dans « Comment épouser un millionnaire » 




Elvis PRESLEY et James DEAN, eux lanceront le « blue jean » ! Mais cette mode sera réellement et définitivement adoptée en 1960. 

Rendez-vous prochainement pour la suite de cette article avec un zoom sur les tendances make-up des années 50 ! 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire