vendredi 19 avril 2019

Adopter un chat à la SPA



Vous avez pu récemment suivre sur les réseaux sociaux l’arrivée d’une mini boule de poils à la maison. Cela fait 3 semaines maintenant que la petite Lolita, 2ans et demi à rejoins notre famille !
Elle a été adopté à la SPA et dans cet article je vous explique tout mon parcours du jour où j’ai décidé de prendre un chat au jour où elle est arrivée. 

La recherche  

Après plusieurs mois de réflexions et de remises en question : « est-ce une bonne idée ? », « un animal serait-il heureux ici ? », j’ai pris la décision de prendre un chat ! La première étape était d’en parler avec mes colocataires… Et oui, il faut bien que tout le monde soit d’accord. Et bien évidemment, tout le monde était plus qu’enjoué à l’idée. A ce moment-là tout le monde a un peu donné ses « critères » selon lui, pour que l’animal soit heureux ici. On en a donc conclu qu’il nous faut un animal plutôt facile et pas trop craintif (c’est mon premier chat et j’avais peur de ne pas savoir gérer un animal craintif, ne sachant déjà pas de base gérer juste un chat ahah), déjà adulte (pour 2 raisons : on connait déjà un peu son caractère et ils ont souvent moins de chance de se faire adopter que les chatons.), et qui est OK enfants et chien (car j’ai beaucoup beaucoup d’enfants dans mon entourage et de plus, j’ai un chien chez mes parents.) 

Avant de commencer à chercher l’heureux élus, il faut se mettre d’accord sur certains points :
- qui engendre les frais ?
- qui le garde après la colocation ?
- donc par conclusion à qui est le chat ? 

Maintenant, il faut chercher ! Personnellement, j’ai tout fait via le web, avec des recherches simples on trouve pleins de choses « refuges nord 59 », « SPA nord », etc… 
Le site qui m’a permis de trouver Lolita est un site qui réunit tous les refuges et SPA de France, ici, il y a juste à renseigner vos critères, tel le « bon-coin » (comparaison bizarre mais très parlante, vous verrez) et vous avez toutes les annonces de votre région ! 

C’est sur ce site donc, qu’un soir à bien 22H30 j’ai vu la mini bouille de Lolita, je me suis précipitée, une par une, dans les chambres de mes colocs pour avoir leur avis. Et j’ai envoyé un mail. La réponse à ce mail me conseillait de venir voir Lolita directement au refuge !


La visite

Le seul point que je n’avais pas noté c’est que le refuge était à Hirson, et même si c’est proche ma région ça m’a quand même fait 1h30 de train accompagné de plus de 40 minutes de marches en bord de route. Mais j’y suis quand même arrivée.
J’arrive donc à la PSA d’Hirson en début d’après-midi, j’y rentre et là, la multitude de chiens enfermés me fend le cœur d’une manière inimaginable. Je repense à ma petite bête qui est chez mes parents, je l’imagine là. Et l’envie me prend d’adopter tout le refuge. Mais bien évidemment c’est impossible, et il faut surtout se dire qu’ils sont sûrement beaucoup mieux ici que là où ils étaient avant.  

Bref, une bénévole m’amène vers les « chateries » comme ils appellent ça, ce sont des pièces/box fermés où sont mis à l’abris les chats ! 

Je passe la porte et sur les genoux de la bénévole qui s’occupent des chats je vois qui ? Et oui, Lolita. Et là mon cœur s’arrête, mon cerveau s’arrête et surtout mes bonnes manières disparaissent car je ne salue même pas la jeune femme avant de lui demander « c’est Lolita ? ». Je lui explique donc que je l’ai contacté la veille à propos de cette chatte et que c’est pour cela que je suis là aujourd’hui !
On discute du chat, des autres chats, de la spa. Je joue un peu avec Lolita et je décide de l’ignorer et de découvrir les autres chats, pour voir sa réaction. Ça n’a pas tenu 10 minutes qu’elle est venue s’allonger sur mes genoux en ronronnant. 

La bénévole habitant la même ville que moi me propose de me ramener à la fin de sa journée (qui était plus tôt que le prochain train que je pouvais avoir), j’accepte, forcément. Je passe donc l’après-midi là-bas. Cela m’a permis de découvrir au maximum mon futur petit chat. 


Le coup de coeur 

Avec Lolita c’était un véritable coup de cœur. Et je n’ai pas peur de dire que c’était réciproque. Après être venue s’allonger une bonne demie heure sur mes genoux elle est repartie faire sa petite vie de chat, quand un autre petit chat à l’adoption est venu prendre sa place. Et là, elle s’est mise dans un coin à me regarder du coin de l’œil.  Et quand l’autre chat est parti, Lolita s’est tout de suite précipité sur mes genoux et s’est mise à râler. Elle m’a adopté bien avant que je l’adopte. 

Les démarches

Malheureusement je n’ai pas pu repartir avec elle immédiatement. Pour 2 raisons : je n’avais ni l’argent, ni les papiers ni l’équipement sur moi. Et de plus elle était encore sous contrat associatif de 30millions d’amis, ce qui l’a rendait non-adoptable par la SPA.
J’ai du attendre 3 semaines à jongler entre appels à la SPA, appels à 30 millions d’amis et multiples mails pour que la situation se débouche enfin. Au bout de 3 longues semaines j’ai ENFIN pu récupérer mon chat. 

Alors comment se passe une adoption ? Vous pouvez repartir avec l’animal le jour même si vous êtes correctement équipé et s’il n’y a pas de problèmes administratifs ou de traitements médicaux en cours. 

Pour ça il faut venir avec un moyen de transport et surtout une cage de transport pour la sécurité de l’animal.
Ensuite il faut aussi un justificatif de logement et une photocopie de la carte d’identité, ainsi que la sommes à payer en liquide ou en chèque.
Au moment de l’adoption vous avez des papiers à remplir et à signer. Tout simplement, il n’y a rien de bien compliquer. 

Ce jour-là j’y étais allée avec 2 amis afin de ne pas à avoir à prendre le train !
Après une heure de route nous sommes enfin arrivée à la maison… Mais ça, je vous le raconterez plus tard !

Avez-vous déjà adopté un animal à la spa ?

3 commentaires:

  1. Coucou !
    Ta Lolita est magnifique, j’aime beaucoup son regard. C’est une jolie histoire et c’est beau de savoir qu’elle t’a de suite adopté !
    Nous on a une femelle que Clément a adopté à la SPA avec son ex copine. Elle était très jeune et on pense mal sevrée. On a beaucoup de mal à l’approcher, elle est très spéciale. J’avoue que si je devais reprendre un animal à la SPA ça serait un adulte pour savoir son comportement. Chose que tu ne peux pas trop deviner avec un bébé.
    Notre deuxième chat est un chat de race que j’ai pris dans l’élevage familial d’une de mes meilleures amies.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Hello ! En effet, ça a l'air plutôt simple d'adopter ! Avec mon chéri, on hésite à prendre un autre chat.
    Mon chat a été trouvé à mon travail - sûrement abandonné - un mois d'août. Il n'avait pas de puce, ni de tatouage donc la décision a vite été prise :)

    RépondreSupprimer
  3. Great work! This is the kind of info that are meant to be shared across
    the internet. Disgrace on Google for not positioning this put up upper!

    Come on over and seek advice from my website . Thanks
    =)

    RépondreSupprimer