jeudi 2 avril 2020

Défis fitness en bref, premier bilan !

avril 02, 2020 0


A la fin de mon premier article sur le défis fitness je vous ai donné rendez-vous le 7 mars pour une première update et c’est donc pour cela que je vous retrouve le 2 avril avec beaucoup trop de retard ! M’enfin bref, mieux vaut tard que jamais ? Si vous voulez comprendre en détails de quoi je parle tout est expliqué ici, maintenant rentrons dans le vif du sujet !

Bilan mensuration 


Tour de dessous de poitrine : 87cm à 85 cm 
Tour de taille : 83cm à 81 cm 
Tour de bassin : 108cm à 110 cm 
Bras : 31cm à 29 cm 
Avant-bras : 27cm à 27 cm 
Cuisses : 51cm à 49 cm

Bon, globalement j’ai perdu 2 cm partout, c’est drôle d’ailleurs à quel point c’est homogène ! Mais, on ne va pas passer sous-couvert le fait que j’ai pris des hanches. Je ne sais pas précisément à quoi s’est dû, mais je travaille beaucoup le ventre et les fesses et je le sens au niveau du fessier qu’il y a du changement et que c’est beaucoup plus ferme, est-ce que j’ai pris du volume en muscle ? Je l’espère mais je ne saurais pas l’affirmer ! Pareillement je n’ai pas perdu des bras mais je ne saurais définir la cause non plus ! 

Mon bilan perso, je veux dire mon ressentie : et bien je suis plutôt contente ! Je ne cherche pas à perdre trop vite non plus mais à perdre « durablement », à pas reprendre en somme ahah. 
De ce fait 2 cm de moyenne en moins sur chaque parti du corps ça nous donnera un tour de taille à 77cm d’ici aout et un dessous de poitrine de 81. (Rendez-vous en aout, du coup pour savoir si oui ou non mes pronostiques sont bons !)

On a commencé directement avec le résultat mais revenons un peu plus en détails sur mes ambitions, mes envies, si j’ai réussi à tout tenir et si j’ai rencontré des difficultés ! Et on parlera de poids, à la fin de l’article 😉

Prendre les escaliers tous les jours ! 
Ce premier « défi » était un véritable jeu d’enfant. J’étais assez déterminée alors l’habitude s’est très vite prise ! Que ce soit chez moi, dans le métro ou le RER, toujours l’escalier ! Plus d’ascenseurs, ni d’escalators. C’est simple, mais c’est toujours ça de gagné ! 

Marcher minimum 30 minutes par jour ! 
Rien qu’au travail je dois marcher plus de 30 minutes par jour ! Mais j’ai quand même décidé de modifier mon itinéraire pour être sûre de faire au minimum 5 000 pas / jours. Pour cela fini le bus qui m’emmenait très clairement de la porte de mon appartement à la porte de mon lieu de travail, je n’avais même pas 7 minutes de marche. Maintenant, je prends le tram que je dois aller chercher un peu plus loin, et qu’i m’amène à une quinzaine de minute de mon lieu de travail ! Et franchement j’ai tout gagné : le tram passe plus régulièrement, je pars de chez moi plus tard le matin pour arriver plus tôt et en plus je fais mes 5 000 pas, et ça, au bord de l’eau, plutôt sympa ! 

Boire 2L d'eau par jour ! 
MDR. Défi suivant ? 
Bon, honnêtement je bois plus qu’avant, ce qui n’était pas difficile quand je pouvais ne pas boire pendant 8h… A chaque pause-café ou déjeuné je prends une grande tasse d’eau donc on approche très facilement des 1L, mais pas encore des 2L. J’ai bien compris qu’il fallait que j’y aille plus progressivement si je voulais réussir cet objectif, alors pour le mois prochain je vise les 1,5L / jour, non négociable ! 

Boire que de l'eau ! 
Ca par contre, j’ai drastiquement diminué les sirops et autre jus de fruits industriel ! Je n’en ai pas chez moi, alors je ne peux tout simplement pas en consommer. Le midi, j’ai la possibilité de, mais l’eau étant gratuite autant joindre l’utile à l’agréable. La seule chose que je m’autorise et ça je ne m’empêcherai pas de le faire parce que je ne veux pas me frustrer, c’est de prendre une petite bière quand je sors boire un verre avec mes amis ! Tant pis je ferais le double de work out le lendemain, mais ma petite bière, j’y tiens, ahah ! 

Manger plus de fruits et de légumes ! (Et surtout plus aucuns plats préparés ou de cochonneries du genre !)
Alors les plats préparés c’est fini, les fastfoods aussi, en 2 mois j’y suis allée 1 fois ! 
Pour les fruits j’en prend un tous les matins, très souvent une banane parce que c’est facile à préparer et que j’aime bien ça ! J’en mange un aussi tous les midis, ça dépend de ce qu’il y a au self et je m’en prends un aussi pour le petit creux de l’après-midi ! Ça, plus la portion de légume obligatoire tous les midis et tous les soirs, je pense qu’on est mieux qu’avant.
J’essaie aussi de me diversifier niveau pâtisserie et de faire des choses plus à base de fruits et sans trop de sucres ajoutés, comme ma mousse à la framboise juste ici ! C’est un petit plaisir qui m’aide à réapprécier le goût des fruits et à prendre du plaisir à les manger, les travailler ! Je sais que comme ça, je serais plus enclin à les manger non cuisinés !

Pfiou, j’ai l’impression d’avoir beaucoup parlé et pourtant on n’est pas à la fin de l’article, depuis le début du mois de mars et surtout du confinement j’ai essayé de prendre du temps pour instaurer de nouvelles habitudes en plus des précédentes. Voici donc mes nouveaux défis et nouvelles ambitions jusqu’au mois de juin :

Aller à la piscine entre 1 à 3 fois par semaine ! 
J’ai la chance d’avoir une piscine à moins de 200m de chez moi, ouvert jusque 22h quasiment tous les jours. J’ai 2 maillots de bain, un bonnet de bain, 3 serviettes de bain carrément un kit de soin pour la piscine, des écouteurs waterproof et une montre pour chronométrer. Comment vous dire que je n’ai plus d’excuse ?

Marcher entre 6 000 et 7 000 pas par jours. 
Je le fais assez facilement les jours où je vais faire les courses ou me balader, preuve que c’est tout sauf compliqué, alors maintenant ça doit devenir quotidien ! (On s’entend que cela je le reprendrais après le confinement, là je reste bien sagement chez moi à faire mes 2000 pas dans mon appartement !)

Faire des workout tous les matins et tous les soirs ! 
Rien que ça, je ne sais pas encore comment je vais l’installer dans ma routine parisienne, mais ici depuis presque 10 jours maintenant tous les matins je fais 15 à 20 minutes d’exercices ciblés sur le ventre grâce à une application dont je vous parlerais bientôt !
Et tous les soirs en visio avec ma Jujub, c’est environs 30 minutes de sport aussi en variant tous les jours entre abdos, fesses et jambes !

Prendre un demi citron tous les matins 
Ma routine de vie plus que destructrice pour mon corps à un peu tout casser, alors pour nettoyer tout l’intérieur là et remettre mon métabolisme dans le droit chemin je nous fais une petite cure de citron tous les matins. Et alors, je n’aime pas ça purée.


Voilà, c’était ma petite update de mon défi de remise en forme qui à commencer en février et qui s’étalera au minimum jusqu’août ! Pour faire un rapide point niveau poids, j’ai perdu environs 4 kg jusqu’aujourd’hui, dont minimum 1,5 pendant la période de confinement, ce qui nous donne une moyenne de 2kg/mois, ce qui reste correct pour ma santé ! 
Vous pouvez toujours me retrouver sur twitter pour suivre l'avancé de ce défi au jour le jour et plus particulièrement sur ce #oshifitnessenbref ! Et n'hésitez pas à partager ce que vous faites sur cet # ! 


On se retrouve bientôt pour une nouvelle update de ce sacré défi ! Et n’hésitez pas à me dire comment vous maintenez la forme durant ce fichu confinement ! Bon courage à tous !


mercredi 1 avril 2020

Mousse à la framboise, ma recette

avril 01, 2020 0

J'adore cuisiner et encore plus faire de la pâtisserie ! Et aujourd'hui j'ai eu envie de vous partager ma recette du jour, très facile à réaliser avec peu d'ustensile et surtout pas de four ! 
Il s'agit donc d'une mousse à la framboise, pour changer un peu du chocolat qui très clairement rythme toutes mes recettes sucrées ! Vous aurez besoin d'une casserole, d'un fouet, d'une spatule de type maryse, de récipients et de ramequins / verrines.

Niveau ingrédients, pour 6 verrines, vous aurez besoin de 300g de framboises fraîches ou surgelées. 110gr de sucre en poudre, 30cl de crème liquide et 3 feuilles de gélatine.

Faire ramollir la gélatine

D'abord mettait à tremper dans un bol d'eau froide les feuilles de gélatine afin de les ramollir. 


Réduire les framboises

Dans un casserole à feux doux faites réduire en purée les 300g de framboises avec le sucre en poudre. Personnellement je n'aime pas les pépins de framboise, alors ce n'est pas obligatoire c'est selon les goûts mais je passe mes framboises une fois bien réduites au tamis pour enlever tous les pépins. Et je remet alors le coulis dans la casserole encore tiède.

 

Ajouter la gélatine

Essorez-les bien à l'aide de vos mains avant de les ajouter aux framboises, toujours à feux doux. Mélangez le tout, pour bien incorporer les feuilles. Maintenant, vous pouvez laissez refroidir le temps de la suite de la recette.

Monter la crème en chantilly 

Pour cela, dans un saladier et à l'aide d'un batteur (ou robot) faites monter la crème en chantilly bien ferme. Petite astuce, pour un résultat plus efficace n'hésitez pas à mettre votre saladier (vide, hein) au frigo au préalable ! Pour contre-balancer un peu avec l'acidité que peuvent avoir les framboises surgelés je rajoute au milieu du "montage" de la crème un sachet de sucre vanillé, mais c'est optionnel ! (j'ai changé de récipient entre temps car le premier était trop petit, oups...)



Incorporer la chantilly 

Une fois parfaitement montée, incorporez la chantilly à l'aide d'une maryse (et non d'un fouet pour ne pas "casser" la chantilly) au coulis de framboise refroidi. Petit conseil, n'attendez pas qu'il soit complètement froid au risque que la gélatine prenne !

Laisser refroidir 

Dispatcher votre préparation dans des verrines ou ramequin avant de laisser refroidir 4h au réfrigérateur. 





Maintenant, vous n'avez plus qu'à déguster ! Quel est votre dessert préféré à la framboise ?


mardi 31 mars 2020

Chronique : Mémoire Fantôme de Franck Thilliez

mars 31, 2020 0

A une époque, je lisais beaucoup, beaucoup : quasiment un livre par semaine ! Puis, j’ai lu un livre qui m’a traumatisé, à tel point que je n’ai jamais su le finir. Non, il n’était pas gore, ne faisait pas peur mais été terriblement triste et l’hyperémotive que je suis n’a pas supporter. 

Pour la petite anecdote, j’ai essayé de lire un chapitre en attendant l’avion à l’aéroport de Barcelone, j’ai dû faire 3 fois le tour de l’étage pour arrêter de pleurer. L’avantage c’est que je me suis tapée ma meilleure sieste une fois dans l’avion ! 

Bref tout ça pour vous dire que depuis ce jour là je n’ai plus su terminer de livre, comme si le fantôme de ce roman inachevé me hantait ? J’en ai commencé des dizaines et des dizaines, j’ai essayé de changer de genre, rien à faire aucun ne retenaient suffisamment mon attention pour que j’arrive à la fin. S’en était à tel point qu’il m’arrivait du jour au lendemain d’oublier que j’avais une lecture en cours… Je vous arrête, je n’ai pas de problème de mémoire. J’arrivais à lire des livres qui étaient plus de type instructif ou informel, souvent lié à mes cours ou au développement personnel, mais c’était tout. 

Puis, le 11 mars avec un ami nous nous sommes rendus dans le centre de paris pour boire un verre et regarder le retour PSG – Dortmund, soirée bien sympathique arrosée de Virgin Colada ! Les prolongations se termine dans un certain suspens, il ne fallait pas que Dortmund marque de but, il nous fallait cette victoire. Et par chance, c’est tout content et guillerets de cette victoire qu’on prit le chemin retour en bordant la Seine. C’est à ce moment là que mon pied heurta quelque chose d’assez dur, un roman. Qui a dû être oublié là ou volontairement laissé par quelqu’un ayant l’habitude de lire sur les quais ? Je ne sais pas, mais je le ramassai quand même. Et c’est avec une agréable surprise que plusieurs éléments de sa 4ème de couverture m’interpellèrent, il s’agissait de l’histoire d’une certaine « Manon », même prénom qu’une de mes récente amie parisienne avec qui je passe le ¾ de mes journées. Et l’histoire se déroulait entre Lille et Valenciennes, vous savez, cette ville que je viens à peine de quitter ! J’aime bien croire aux signes, je ne sais pas s’ils existent vraiment, mais ils me font du bien et c’est sûrement ça qui m’a fait dire ça sera peut-être lui, le livre que j’arriverai à finir, hein ? » 

Et si j’écris cet article c’est que oui ! Je ne vais pas faire de faux spoiler ou durer le suspens je suis arrivée au bout de ce livre en 4 jours ! Et franchement, j’ai adoré ! Alors, est-ce que ce sont les signes qui ont convaincu mon subconscient qu’il fallait que j’aille au bout ? Ou est-ce parce qu’il vaut vraiment la peine ? Je pense un peu des deux ! Et c’est sûrement aussi ça petite histoire atypique qui fait que j’aime autant l’objet qu’il est au-delà de l’histoire qu’il renferme ! 

Bref, une si longue histoire et on à même pas encore parlé du roman ? Bon, et bien passons donc à ma chronique sur « Mémoire Fantôme » de Franck Thilliez ! 

L’histoire du roman,

« Quatre minutes. C'est le temps d'un souvenir pour Manon. Après, tout s'efface. Puis recommence. Pour quatre minutes.
Dans ces conditions, pas facile pour Lucie Hennebelle, lieutenant à la brigade criminelle de Lille, de trouver par qui la jeune femme vient d'être agressée. Et de comprendre la signification des mots gravés au creux de sa paume : "Pr de retour."
S'agit-il du Professeur, ce tueur en série qui a sévi quatre ans plus tôt dans la France entière, semblant obéir à quelque sordide logique mathématique ?
Lucie le pressent, la clé de cette affaire jamais résolue réside dans la mémoire fragmentée de Manon. Une mémoire à laquelle plus personne n'a accès, pas même l'intéressée… »

Voilà donc le résumé de la quatrième de couverture, comme expliqué on va suivre tout au long du roman l’histoire de Lucie essayant de remonter, découvrir et comprendre l’histoire, la vie et le passé de cette fameuse Manon. 

  

Mon avis,

J’ai tout simplement dévoré ce livre à une vitesse folle. Comme vu dans le résumé ce livre regroupe 2 « thèmes » que j’affectionne particulièrement et qui m’intéressent beaucoup : le fonctionnement du cerveau humain et ici plus particulièrement la mémoire mais aussi les comportements et la criminologie et tout ce qui tourne autour des affaires de crimes ! Donc c’était pépite pour moi.
Et le livre est vraiment bien construit on navigue sans jamais se perdre entre l’histoire de Manon, les meurtres du Professeur et l’histoire de Lucie. Un vrai micmac psychologie entre les secrets de la mémoire, les mécanismes de l’esprit et les absurdités des tueurs en séries le tout reposant sur un fond d’énigmes mathématiques et de logique. Bref, un vrai moulin pour mon cerveau qui ne cessait jamais de turbiner, même une fois le livre fermé.
Ce qui m’a aussi beaucoup plus dans ce livre c’est cette impression de comprendre, de trouver la réponse de toucher au but soi-même et de vouloir savoir si c’est bien ça, si on a bien compris pour au final tomber des nus et être quand même surpris au moment du dénouement !
Je ne vais pas vous en dire plus, je serais capable de vous révéler sans le vouloir le fin mot de l’histoire. Et même si à certain moment ce livre m’a demandé d’avoir le cœur bien accroché, j’ai très clairement A-DO-RE le lire, si bien que je me levais plus tôt le matin pour avoir le temps de lire quelques chapitres, je cuisinais avec et je m’endormais le nez dedans ! 

Avez-vous déjà lu ce roman ? Quel est votre roman du moment ? 

samedi 28 mars 2020

"Faire Corps" une expérience enivrante !

mars 28, 2020 6
Bien le bonjour ! Bon vous n’êtes pas sans savoir que nous sommes en train de vivre une des plus grandes crises sanitaires de 21ème siècle et aujourd’hui je ne suis pas du tout là pour vous parler de ça. Quelques semaines avant le début du confinement, avec mon amie Blanche, nous sommes allées à l’exposition « Faire Corps » de Adrien M et Claire B, à la Gaité Lyrique à Paris. Et c’était une expérience vraiment très chouette ! Cela mérite vraiment que je vous en dise un peu plus. 


« L’exposition – expérience »,

« Faire corps » est une exposition dîtes « immersive », qui met le visiteur au centre. Tout au long de sa visite, le visiteur rentre en interaction avec une dizaine de dispositifs différents qui l’inciteront à marcher, bouger, danser pour interagir avec l’univers qui l’entoure. Comme l’explique parfaitement la Gaité Lyrique sur son site : « Nous sommes immergé·e·s dans ce monde vivant qui ne cherche qu’à changer et à se transformer à notre contact, sous l’effet de nos gestes et de nos corps en mouvement. Avançant dans la pénombre, il faut jouer avec l’ombre et la lumière, les points et les lignes, le temps et l’espace, le vrai et le faux. »


Notre expérience

Je me baladais sur internet à la recherche des expositions qui animaient Paris à ce moment quand je suis tombée sur « Faire Corps », les images d’illustration ont tout de suite attirées mon œil. Et le descriptif m’a tout de suite convaincue, je devais y aller.
Je suis une grande fan de toute ces expositions où rien n’est statique, où la pensée est amenée à travailler autrement et surtout où le visiteur, donc potentiellement moi, est mis à contribution d’une certaine manière. Je contacte donc Blanche, une amie proche qui est aussi sur Paris et fanatique des expositions comme moi pour le demander si elle souhaite m’accompagner. Quelques minutes plus tard nos places étaient réservées. 


Nous voilà donc mardi, jour où nous avions réservé nos entrées. On se retrouve quelques minutes avant devant la Gaîté Lyrique, un bâtiment assez beau dans un quartier plutôt vivant que je ne connais pas encore bien.
On rentre, on montre nos tickets et on entend « merci de bien vouloir enlever vos chaussures ou de mettre des protections », ah bah heu quoi ? Sur le coup on s’est un peu demandé si on allé pas vivre quelques choses d’un petit peu trop étrange ? Mais soit, nous étions là pour ça de toute manière. Nous voilà donc en chaussette face au début de l’exposition.
Et pour la suite je vous laisse avec cette courte vidéo illustrant un peu l’ambiance de l’exposition ! Elle se veut volontairement courte, elle n’a pas pour but de « spoiler » toute l’exposition mais de vous donner un petit aperçu de ce que nous avons vécu avec Blanche, vous y découvrirez donc quelques-uns des dispositifs mis en place ! 


Mon avis

J’ai beaucoup entendu de bien de cette exposition et j’avais peur, comme avec beaucoup de chose qui sont autant mis en avant d’être déçue. Et sincèrement, ce ne fut pas le cas ! Nous avons passé une heure vraiment chouette, à ne pas se poser de question à juste vivre le moment qui nous été offert. Je ne sais pas si au vu des récents évènements l’exposition sera prolonger ou complètement interrompu, mais si cela vous tente n’hésitez pas à vous renseigner pour vous y rendre (voici la page), ça vaut les 8euros d’entrée, croyez-moi.

Connaisse-vous cette exposition ? Aimez6vous ce genre d’exposition ?